Qu'est-ce que l'hypnose éricksonienne?

Aux Etats-Unis, les travaux du psychiatre Milton Hyland Erickson né en 1901 bouleverse les conceptions de l'hypnose. Cet homme est atteint de polyomyélite à l'âge de 17 ans. A force d'entraînements corporels et mentaux, prenant exemple sur sa petite soeur qui fait alors ses premiers pas, il va vaincre sa paralysie:

il observe la mise en place des apprentissages chez sa jeune soeur et se remémore autant qu'il le peut toutes les sensations qu'il avait auparavant dans son corps. Il pratique l'auto-hypnose sans le savoir et apprend ainsi à déclencher des mouvements corporels et contrôler des douleurs très fortes.

 

Convaincu que chacun porte en lui-même des capacités d'auto-guérison, il devient médecin en 1928 et travaille sur une approche personnelle de l'hypnose qu'il décrit comme "une attention intense mais focalisée".

 

Milton Erickson soutenait l'idée qu'on ne soigne pas un symptôme ou une maladie, mais une personne. L'hypnose en psychothérapie, envisagée à la manière d'Erickson, est une relation vivante entre deux individus :

« L’hypnose, c’est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne. » Milton Erickson

 

Jusqu'à sa mort en 1980, il enseignera cette approche que l'on nommera par la suite: hypnose éricksonienne.

Un état modifié de conscience naturel

Contrairement à ce que l'on peut voir dans les spectacles utilisant des phénomènes hypnotiques , l'hypnose éricksonienne n'induit pas un état de totale inconscience. Au contraire la transe hypnotique est un état modifié de conscience parfaitement naturel où l'attention se focalise de façon intense.

 

L'état modifié de conscience se rencontre dans des situations ordinaires de la vie: par exemple dans le train lorsque vous laissez vos pensées "vagabonder" tandis que vous regardez le paysage défiler sous vos yeux.

 

Si vous avez déjà fait l'expérience d'être tellement absorbé(e) par un film, un livre ou même une histoire que vous avez l’impression d’y être vraiment ; cela vous parait tellement réel que vous êtes « dedans » et vous ressentez parfaitement l’ensemble des émotions, des sentiments liés au vécu de cette histoire, oubliant même l’état émotionnel dans lequel vous étiez avant de vous « plonger » dans cette dernière.

 

Lorsque la notion de temps et l'environnement disparaissent... vous êtes ici et ailleurs...alors vous avez déjà fait l'expérience d'un état de transe hypnotique.

 

La différence entre l’état hypnotique que vous avez l’habitude de vivre au quotidien et celui que vous vivez au cours d'une séance d’hypnothérapie, réside dans le fait que l’état hypnotique est dans ce cas recherché volontairement, dans une optique thérapeutique, ou dans le cadre d’un développement personnel.

 

Un enfant qui joue, absorbé par son jeu, est tout à la joie de laisser libre cours à sa créativité, alors même qu'il met inconsciemment en place les apprentissages indispensables à son évolution... de la même façon, au cours d'une transe hypnotique: tandis qu'une partie de vous se détend et "rêve" agréablement , une autre partie, celle qui sait ce que vous ne savez pas que vous savez , travaille à mobiliser ces forces de changement dont vous avez besoin.

L'inconscient

Un réservoir de ressources et de connaissances

En plus de régler nos fonctions biologiques (comme la respiration, l'immunité...), l'inconscient constitue un réservoir de connaissances (partie immergée de l'iceberg) : tous les apprentissages, les informations, la mémoire, ainsi que tout ce qu'enregistrent nos sens. Il agit comme un filtre en ne laissant passer qu'une infime partie des informations enregistrées jusqu"à la conscience. Les expériences passées que nous pensons avoir oubliées ainsi que les émotions qui les accompagnaient sont stockées et peuvent être mobilisées , intégrées à nos comportements et nos réactions .

Des recherches récentes montrent que l'inconscient est pour 85 à 90 % de notre fonctionnement global.


Selon Erickson, l'inconscient protège la personne: il se bat contre ce qui peut perturber l'équilibre de la personne en créant des "solutions " parfois paradoxales qui peuvent prendre la forme aussi bien de symptômes, d'amnésies que de nouveaux comportements.

Cette fonction garantit au sujet "hypnotisé" une sécurité vis-à-vis d'éventuelles suggestions de la part de l'hypnothérapeute: même lors d'une transe profonde, l'inconscient refuse tout ce qui peut porter atteinte à la personne.

 

L'inconscient est à la genèse de nos valeurs et croyances construites à partir de notre vécu personnel, des attentes de nos parents ou proches, de notre milieu culturel... Lorsque ces croyances sont installées , elles demeurent et nous influencent tout au long de notre évolution. Du fait que les croyances sont perçues par le conscient comme une réalité, l'individu adapte sa vision du monde et donc ses actes en fonction de ce qu'elles permettent.

Certaines croyances sont utiles au développement actuel de la personne tandis que d'autres "limitantes" constituent des freins, voire des enfermements ou conditionnements.  

 

Dans la mesure où l'hypnose facilite l'accès à l'inconscient, elle permet de se réapproprier les processus en cause et de poser des choix LIBRES.

Chemin de lumière à Vézelay le matin de Pâques
Chemin de lumière à Vézelay le matin de Pâques

Martine PETITBERGHIEN

38 rue de la Croix de Pierre

03200 LE VERNET

 Tél. 06 76 82 53 86

martine.petitberghien1@orange.fr

 

Maître praticien

en hypnose éricksonienne

Diplômé de l’Institut Centre France d‘Hypnose Ericksonienne (ICFHE)
http://www.centre-formation-hypnose.fr/

SIREN 789 100 146 

 

 

"Qui regarde dehors rêve. Qui regarde à l'intérieur se réveille"

C.G JUNG

Reportage très completde la télévision suisse romande - TSR - présentant l'hypnose sous ses différents aspects :

quelques éléments historiques, son intérêt médical et une illustration de ses applications thérapeutiques pour le traitement, notamment, de la douleur, de l'angoisse, d'une phobie.

Le reportage illustre le vécu de l'hypnose et également sa réalité physiologique au travers de visualisations IRM (imagerie) des processus cérébraux sous hypnose.